Feuilles ombre

Oleïa Yoga

COURS PROPOSES

Yoga pour enfants

yogaenfants_edited.jpg

Dans le cadre de la rédaction d’un mémoire expérimental supervisé par une formatrice du RYE (Recherche du Yoga dans l’Education), j’ai choisi d'étudier comment explorer la question du silence avec les enfants par le yoga en explorant les liens entre silence, résonances & vibrations.

 

Thème de l'année :

Silence & Résonances

 

Nous serons amenés à explorer ce thème sous différentes formes, à explorer le yoga du son, les résonances et vibrations à l’intérieur de soi (ex : sons, vibrations, émotions, pensées, la voix, le souffle) et à l’extérieur de soi (musique, sons extérieurs, sons de la nature, paroles, actes d’autrui). Seront abordés les notions de dissonance et d’harmonie (intérieure, dans la relation avec autrui, avec la nature). A titre d'exemples, voici des questions qui pourront être abordées : Comment amener le silence intérieur en soi ? Qu’est-ce qui vibre à l’intérieur de nous, ce qui résonne en nous ? Qu’est ce qui nous fait sentir vibrant, vivant ? Y’a t il des émotions que l’on passe sous silence ? Des actes ou paroles d’autrui qui nous font vibrer, qui résonnent en nous, qui nous font écho, qui nous font sentir en harmonie ou à l’inverse des pensées, des images qui créent le brouhaha, que l’on n’arrive pas à taire ? A quoi ressemblent des relations qui nous font vibrer, des relations harmonieuses ? Comment vivre en harmonie avec soi, avec autrui, avec la nature ? 

Parmi les activités proposées dans le cadre de ce projet, un cours de yoga et une marche méditative dans la nature, l'écoute des sons de la nature à l'aide d'un amplificateur sonore, l'enregistrement d'une relaxation guidée par les enfants en fin d'année avec mon matériel d'enregistrement, un cours de yoga parents-enfants en extérieur. :)

 

 

Découvrir le yoga de manière ludique en s'amusant

La joie, l'amusement, l'encouragement, la bienveillance sont vecteurs de bien-être et de développement, c'est prouvé par les neurosciences : cela produit de l'ocytocine dans notre cerveau, l'hormone du bonheur, de l'amour, de la confiance et du lien social, qui transforme - entre autre - notre plasticité cérébrale et renforce notre immunité ! C'est pour cela que les cours de Yoga ont lieu dans une ambiance joyeuse, on apprend à se relaxer en s'amusant car la joie est le fil conducteur, le préambule à la curiosité qui donnera envie aux enfants d'en découvrir davantage. 

 

Dans un cours de yoga, on n’oblige jamais un enfant à pratiquer, le yoga doit rester un moment de jeu et de plaisir. Si l’enfant n’a pas envie de participer à un exercice, libre à lui. La seule règle à respecter est de ne pas nuire au bon déroulement du cours. Dans tous les cas le yoga ne doit pas devenir un espace de performance ou de compétition, on n’attend pas d’un enfant qu’il "soit calme", le yoga ne doit pas être un lieu supplémentaire où l’enfant subi des injonctions, cela doit être un espace où l’enfant peut développer sa spontanéité, l’expression de soi. D’ailleurs parfois, il y a des exercices en début de séance où l’on crie, où l’on s’exprime bruyamment, où l’on court partout. Parce qu’avant de se laisser porter par le calme et la détente, il est important d’apprendre à extérioriser, à évacuer le trop plein et les tensions pour recréer de l'espace et de la disponibilité à l'intérieur. 

Voyage, éveil des sens et créativité

Chaque cours est construit selon un thème spécifique sous forme d’une histoire contée (par exemple un voyage en Himalaya, dans la forêt, dans la jungle, en mer, dans le désert, à la campagne ou dans l’espace, etc.) au cours duquel les enfants sont invités à jouer, se mouvoir, découvrir, éveiller leur 5 sens, s'écouter, ressentir, laisser s’exprimer librement leur spontanéité, leur imagination, leur créativité et progressivement créer du lien, s'ouvrir aux autres. Des thèmes divers viennent guider les séances comme par exemple : la respiration, les émotions (apprendre à les reconnaître, les accueillir, à les communiquer et les apaiser), la concentration, l'attention, la confiance en soi, l’estime de soi, la non-violence, la tolérance, le vivre ensemble, la solidarité, les talents, les rêves… C’est un voyage à la découverte de Soi, de son corps, de ses sens, de sa respiration, de ses émotions mais aussi un voyage à la découverte de l'Autre, c'est pour l'enfant l'opportunité à la fois d'oser se révéler à l'autre, d'être accueilli et d'accueillir l'autre dans un climat de confiance et de bienveillance. Les exercices à deux ou à plusieurs, les temps de création collectifs permettent de progressivement créer du lien au sein du groupe, l'enfant apprend à faire attention, c’est-à-dire à être attentif et attentionné envers lui-même et la personne à ses côtés.

IMG_2775.jpg
IMG_2250.jpg
yoga enfants 00013 copy.jpg

La structure de la séance suit la progression des six premières étapes de l’échelle de Patanjali, premier sage à avoir codifié par écrit les grands principes du yoga. Néanmoins, les exercices mis au point ne nécessitent aucune référence à une philosophie ou à une croyance particulière. 

echellepatanjali-coursenfant.png

Structure du cours

La séance s'ouvre et se conclue par le son du bol tibétain afin de créer les contours d'un espace-temps différent pour les enfants. Un rituel créé un cadre et une sécurité que le mental identifie et reconnait, lui permettant de lâcher-prise plus facilement.

  • Yamas (exercice de vivre-ensemble) : temps de présentation et d’écoute de chacun, météo des émotions, jeux d’expression corporelle en groupe, mise en mouvement du corps dans l'espace, lecture d'une histoire ou d'un conte philosophique, méditation guidée

  • Point théorique (3') : sur les émotions, le cerveau, le corps, la respiration, le yoga, la relaxation,  etc.

  • Niyamas (exercices d’éveil de libération des tensions & des toxines) : échauffement, étirements, salutation au soleil simplifiée, auto-massage, massages à deux ou à plusieurs sous forme de jeux ludiques, yoga du rire, etc.

  • Asanas (postures) : postures individuelles ou postures à réaliser à plusieurs, séquence de postures guidée soit à l'aide d'une histoire contée ou l'utilisation d'outils pédagogiques (cartes de yoga, roue des émotions, instruments de musique (bol tibétain, carillon, bâton de pluie etc.), ou de devinettes ludiques (exemples : deviner la prochaine posture, l’odeur d’une épice, d’une fleur, d’une huile essentielle, d’une texture, d’un objet, d’un goût, ou faire deviner la posture aux autres enfants, etc.). Certains animaux tels que "la tortue de la sagesse" réapparaissent régulièrement dans les cours pour insuffler un message, une morale à l'histoire contée, une question ouverte.

  • Pranayama (Exercices de respiration simplifiés) : respiration du soleil, du vent, du footballeur, de l'aigle, de l'abeille, du cobra, du lion, souffler sur une fausse bougie d'anniversaire, etc...

  • Méditations guidées et visualisations positives : du vent qui chasse les nuages, de la pluie qui apaise le volcan, de l'arbre enraciné, de la montagne forte, solide et puissante, des bottes magiques pour s'élever et prendre du recul sur ses émotions, de l'antidote magique pour les apaiser,  du paysage qui apaise, du lieu refuge où l'on se sent en sécurité, etc...

  • Pratyahara (relaxation finale) : temps de lâcher-prise et d’intériorisation : relaxation finale comprenant affirmation positive et visualisations positives de types : contraction-étirements, relaxation du coton à deux, relaxation coréenne, relaxation des 5 sens, yoga nidra, etc...

  • Dharana : Temps de recentrage/concentration pour développer l'attention et le lien  : coloriage d’un mandala, Tratak, création d’un dessin symbolisant la séance, activité créative collective en lien avec les saisons, création de l'arbre des talents et des rêves, etc...

  • Bilan/Echange : La séance se termine par un temps réflexif, d’échange et de partage des ressentis des enfants :).

yoga enfants 00027.jpg
yoga enfants 00002.jpg

Les émotions influencent la mémorisation de nouveaux souvenirs et schémas de pensée qui influencent nos réactions et notre comportement face à certaines situations

 

 

Un enfant est traversé par des émotions très intenses qu'il n'arrive parfois pas à exprimer par les mots, cela se cristallise alors dans son corps, dans des réactions vives et intenses. Lorsque les tornades émotionnelles envahissent l'enfant, les techniques de yoga peuvent lui être d’une grande aide, l’enfant peut alors retrouver une prise d'autonomie et se sentir responsable en activant certains leviers pour apaiser le feu, la pluie, la grisaille ou les cyclones en lui, mais cela est un long apprentissage, cela demande du temps et de la patience. 

 

Cette prise de conscience et d’autonomie au regard de sa vie intérieure va être le préambule à l’ouverture vers l’Autre. En effet, beaucoup d'enfants grandissent et à l'âge de l'adolescence ou la période adulte réagissent par des comportements de fuite, de paralysie ou de violence face à autrui, ce dernier étant parfois perçu comme un danger pour son égo (peur d’être rejeté, rabaissé, humilié, etc.). Certaines situations le justifient et ces réactions de survie sont nécessaires pour se protéger, mais parfois il arrive que la personne réagisse de manière disproportionnée à la situation du fait d’expériences vécues de manière traumatique dans l'enfance. En effet, les émotions modulent la façon dont une information est enregistrée. Ainsi en fonction du vécu personnel, le cerveau analyse une situation et envoie les informations sur la manière de réagir en fonction de ce qu'il connaît déjà (la mémoire du vécu émotionnel). D'où l'importance d'ouvrir l'esprit à l'enfant, de diversifier ses expériences culturelles, afin de diversifier les expériences vécues pour emmagasiner un spectre large de contexte possible, au risque qu'un contexte et vécu particulier induisent des conclusions générales sur la manière de réagir face à une situation empêchant le cerveau d'analyser et de prendre en considération sa spécificité.

 

Ainsi dans les cours de yoga, on travaille la confiance en soi et le lien à l'autre au travers d’exercices de mises en situation de groupe, ce qui va induire la création de nouveaux souvenirs qui viendront s'enregistrer dans la mémoire émotionnelle. On s’entraîne par exemple à se tenir droit, à prendre la parole, à s’habituer au regard d’autrui rivé sur nous, à exprimer ses ressentis à voix haute, à regarder droit dans les yeux, à être écouté et entendu par chaque membre du groupe, à s’entraîder, à vivre l’expérience de recevoir un geste chaleureux, une parole tendre et empathique, un regard empli de compassion dans la difficulté, et à être attentif à inclure toutes les membres dans le collectif. 

IMG_3562.jpg
IMG_3559.jpg

Stimuler les différentes zones cérébrales impliquées dans le processus de mémorisation de long terme

 

Un souvenir se traduit par l’intervention de neurones issus de différentes zones cérébrales et assemblés en réseaux. Pour créer ces souvenirs, chaque personne a des modes d'usage de la mémoire qui lui sont personnels. C’est pour cette raison qu’un cours de yoga pour enfants prend soin de varier les exercices afin de mobiliser les différentes mémoires intervenant dans le processus de mémorisation à long terme. Par exemple, la mémoire perceptive nous permet d’interpréter et de stocker les informations perçues grâce à nos cinq sens : ​visuelle, auditive, tactile ou kinesthésique, gustative, olfactive. Il est important d’aider l’enfant à éveiller ses sens pour développer les réseaux de neurones qu’il a le moins l’habitude de solliciter.  Comme les perceptions visuelles représentent 80% des informations transmises au cerveau, il est judicieux d'agrémenter le cours d’objets, d’images, de photos, de couleurs etc. La mémoire épisodique est, quant à elle, celle grâce à laquelle on se souvient des événements vécus avec leur contexte (date, lieu, état émotionnel) : y sont stockées les informations sur les évènements que l'on a personnellement vécu (événements autobiographiques) dans un contexte spatial et temporel précis. Le fait de se déplacer dans l’espace fait intervenir la mémoire spatiale c'est-à-dire concernant l'espace environnant et l'orientation spatiale de l'individu dans celui-ci. Il apparaît que la consolidation, et donc la rétention d’une information est favorisée par l’émotion : le rappel d’un souvenir émotionnel après un long intervalle est souvent plus important lorsque l’émotion est positive. La mémoire sémantique est celle du langage et des connaissances sur le monde et sur soi. La mémoire procédurale est la mémoire des automatismes, effectués de façon implicite, c’est-à-dire inconsciente. Elle se consolide progressivement, tout en oubliant les traces relatives au contexte d’apprentissage (lieu, enseignant…). Progressivement, les détails précis de ces souvenirs se perdent tandis que les traits communs à différents événements vécus favorisent leur amalgame et deviennent progressivement des connaissances tirées de leur contexte. Ainsi, le moment venu, lorsque l'enfant sera confronté à certaines situations qu'il classifiait auparavant dans la case “danger”, il se souviendra en puisant dans ces nouveaux souvenirs, qu'il existe des situations où le cadre est sécurisé et bienveillant dans lequel il est possible de s'exprimer dans son authenticité.

 

Pour en savoir plus sur la mémoire : Dossier d'information "Comprendre le fonctionnement de la mémoire : la mémoire, une affaire de plasticité synaptique", INSERM.

IMG_2184.jpg
IMG_2242.jpg

Bienfaits pour les enfants

  • Développe la conscience du corps dans l'espace, meilleure harmonie avec son corps

  • Développe la flexibilité dans le corps et une meilleure adaptabilité au changement dans le quotidien

  • Développe l'équilibre, la stabilité et la coordination dans le corps et au quotidien

  • Développe les 5 sens

  • Stimule le système endocrinien et l'équilibre entre les deux cerveaux

  • Diminution de l'anxiété, meilleure capacité à retrouver le calme et la sérénité grâce aux techniques d'ancrage, de respiration et de relaxation

  • Meilleure stabilité émotionnelle et physique, meilleure gestion du stress

  • Développe une meilleure connaissance de soi, de ses réactions, apprentissage de l'accueil de ses émotions sans jugement

  • Stimule les facultés d'apprentissage en développant l'attention, la concentration et la mémorisation

  • Développe les compétences psychosociales 

  • Développe l'imaginaire et la créativité (grâce aux visualisations créatives et activités de fin de séance)

  • Développe le lien social et le vivre-ensemble grâce aux activités de groupe et créations collectives

  • Améliore le vivre-ensemble en favorisant l'estime de Soi et la gestion des états émotionnels

  • Meilleure maîtrise de l’expression de sa sensibilité et de ses opinions, respecter celles des autres (communication non violente)

  • Développe l'empathie, l'écoute et le respect d'autrui

  • Améliorer le bien-être pour favoriser la réussite scolaire et diminuer la violence

  • Lutter contre les discriminations : filles/garçons, la différence (le handicap..)

yogapourenfantschatou.jpg

Infos pratiques :

Cours yoga enfants initialement prévu pour les 6-11 ans mais au vue de la forte demande pour les 3-6 ans j'ai proposé aux participants de se retrouver pour la séance d'essai le jeudi 16 septembre de 17h à 18h. Nous ferons un point en fin de séance en fonction des personnes intéressées pour s'inscrire à l'année. :)

Cours : le jeudi de 17h à 18h @ Bougival Centre, Fondation Bouzemont, Salle de danse.

Tarifs : 300€ l’année + adhésion BCL, 12€ Bougival, 14€ hors commune.

Matériel à prévoir : un carnet de yoga de taille A4 avec feuilles blanches, une tenue souple et confortable, un cache yeux pour la relaxation si l'enfant le souhaite.